Jeanne Corbin

Jeanne Corbin – Artiste littéraire et peintre

Site officiel : www.espacedesarts.fr 

Adresse : 12 rue Charles Gounod – 33160 SAINT-MEDARD-EN-JALLES

Email : janecorb@orange.fr

Tél : 05 56 05 35 68  / 06 16 23 73 40

Les 3 Passions selon Jeanne (alias Jancor)

Autodidacte, née le 13 mai 1939 à Périgueux, résidant à St Médard en Jalles, j’ai 3 passions: la peinture, l’écriture et la composition musicale. Jours et nuits ne me suffisent pas pour écrire, composer et peindre.

En gros mon œuvre artistique comprend en 2015 : Plus de 350 poésies, une centaine de partitions musicales (de 1985 à 2006), et environ 660 peintures et dessins (de 1955 à 2015).

Ma passion pour la poésie

J’ai rassemblé mes œuvres sur des recueils « De la plume au pinceau » En 2015 je termine le tome 7. (tous inédits)

Depuis 2009, j’écris des petits poèmes pour mes œuvres de peinture sur un book « Duo d’arts ».

Mes écritures n’en restent pas là, puisque grâce à mon oreille avertie, je mets en musique mes textes devant mon clavier, des chanteurs amateurs du Music-hall de L’ASCO, association de St Médard  dont  je faisais partie de 1994 à 2007, ont eu le plaisir d’écouter et d’interpréter mes compositions.

En mars 2005, je suis acceptée aux ALF « Arts et Lettres de France » dans la section littéraire.

Aux concours internationaux littéraires de 2006 à 2015 des « ALF » j’obtiens dans les sections vers libres, conte et humour, des accessits  et mentions, avec diplôme.

Jeanne Corbin, alias Jancor 

La galerie de peinture

Un regard sur un pastel,
Sur une huile, une aquarelle,
Comme une âme vagabonde,
Vous voici dans un autre monde.

Votre corps déploie des ailes,
Vous épousez un arc en ciel,
Vous réinventez la vie
Auprès de Sieur De Vinci

Télé-portée dans les ondes
Vous devenez La Joconde.
Son sourire presque irréel
Vous conduit au septième ciel.

Il est doux de vous asseoir
Dans le jardin de Renoir,
Pour jouer, moderato
Près des jeunes filles au piano.

Naturelle, vous allez danser,
Chanter, rire, vous amuser
Au moulin de la galette,
Au coeur d’une guinguette.

Vous osez vous allonger
Dans la prairie de Monet
Dans cette oeuvre délicate,
Ornée de fleurs écarlates.

Nullement impressionnée
Vous flirtez avec Manet.
Pour un déjeuner sur l’herbe,
Vous devenez peintre en herbe.

En admirant vos grands maîtres,
En vous, un don vient de naître.

Jeanne Corbin

 

Jeanne CORBIN
Au jardin
Extrait de "si tu veux mon ami"

Au Jardin

Si tu veux, mon aimé,
Partons à l’aventure
Allons dans ce verger
Jouir de la nature.
Dans ce jardin d’été
Nous cueillerons des roses,
Du lilas, des bleuets
Et de bien belles choses.

Jeanne Corbin

 

Jeanne CORBIN
L’escalier
Extrait de "la vigne dans l'escalier"

L’escalier

Roses, reines des fleurs,
Vos robes de lumière
Sur l’escalier, flamboient,
Elles irisent la pierre…
Je sens monter en moi,
La magie des couleurs !

Jeanne Corbin

 

15 avril 2010

Le pré rougissant

Le printemps est pressé,
Par respect pour la date,
Les coqu’licots éclatent.
La couleur est posée.

Dans leurs robes écarlates,
Pétales déployés,
Timides ou enflammés,
Ils rougissent à la hâte.

Il ya le feu au pré,
Le temps abat ses cartes,
Les autres fleurs s’écartent,
Eux seuls sont admirés.

À nos yeux qui les flattent.
Tiges et feuilles serrées,
Par les vents, caressés,
ondulent comme des chattes.

Jeanne Corbin

 

2010

Mille mots, tes héros…

Par magie, sortis de ta bouche,
Milles mots rampent sur ta couche,
Ils combattent ce rouge enfer,
Pour alors embellir ta terre.
Cette terre d’amour où tu dors,
Cette maison que tu adores.
Des mots qui volent, candides mouches,
Dans un espace où rien n’est louche.

Tu peux les sentir, ils te touchent,
Douceur intime d’un jet de douche,
Ils vont ressourcer ton calvaire
En déversant une eau claire
Sur ton âme, ton cœur et ton corps
Et voilà que tu deviens fort.
Tes héros sont là, ils découchent,
Versant leur encre, touche après touche.

Jeanne Corbin

 

Mars 2015

Aubade à la vie

Les mots tombent en cascade
Dans le lac de mes souvenirs.
Je vois le temps au loin s’enfuir
Loin de ce lieu où je gambade.

Dans le ciel, Dieu « Râ » me regarde,
Ses rayons brulent de désir.
La terre, fleur de tous plaisirs,
Se prélasse dans mon aubade.

Ma vie s’harmonise et parade
Dans un cortège bleu saphir
L’azur l’a teinté sans frémir
Pour encrer ma douce ballade.

Sans insérer le mot "fade"
J’improvise à n’en plus finir,
Mon esprit sans peur va s’unir
À ma muse… ma camarade.

Je pense finir sur l’estrade
Ou l’écrivain sans repentir,
Ose présenter sans souffrir
Son ultime estocade.

Jeanne Corbin

 

25 février 2015

L’eau de Chagrin

Mon parapluie a du chagrin,
Ses larmes tombent dans mes mains
Comme des perles argentées
Elles roulent sur la chaussée.

Le ciel a trouvé un copain,
Un élégant nuage brun,
Son aspect voile ma pensée
En attendant la nuit tombée.

Sur le sol l’oiseau prend son bain,
Dans ce miroir d’eau de chagrin
Il se baigne au bras d’une fée
Qui danse au cœur de l’ondée.

Jeanne Corbin

 

Décembre 2014
Poésie libre

Mes vers d’aujourd’hui

Assise sur un coussin vert
Me voici prête à faire des vers.
Je préfère éviter la prose
Mon récit mal se dépose.

Emue, je me souviens d’hier
Ma page à l’endroit à l’ envers
S’ornait de litanies moroses.
J’étais le poète qui point n’ose …

Aujourd’hui dans un train d’enfer
Mon stylo dessine très fier
Des pleins et déliés en osmose
Qui me font voir la vie en rose.

Empoignant d’une main de fer
Un texte qui m’est cher
Je deviens son être sa chose
Merci belle muse virtuose !

Comme un oiseau picore un ver
Mes mots ondulent pleins de nerf,
Mes idées effeuillées se posent
Assurément, à juste dose.

Les rimes coulent dans ma chair
Ruisseau irriguant le désert,
J’en oublie ma vilaine arthrose
Pour finir en apothéose.

Jeanne Corbin